Acheter son appartement pour les primo-accédant

Vous avez aimé cet article ? Partagez le sur les réseaux sociaux ! Facebooktwittergoogle_pluslinkedinmail

Tout le monde rêve de devenir le propriétaire d’une résidence principale. Cependant, acheter une maison pour la première fois est plus facile à dire qu’à faire. Il existe en effet des conditions à respecter et les pièges sont nombreux. Comment faire l’achat d’un appartement pour les primo-accédant ?

Primo-accédant : Quèsaco ?

De manière générale, un particulier qui envisage d’acheter son premier logement (bien immobilier) peut être considéré comme un primo-accédant. Ce sont en quelque sorte des personnes qui ne supportent plus de vivre dans la maison d’un méchant propriétaire et de payer un loyer chaque mois pour avoir un toit sur la tête. Une fois que le particulier a obtenu la clé de la maison de ses rêves, il pourra découvrir un nouveau mode de vie, celui d’un propriétaire-rentier. Pour cela, il peut se tourner sur la location saisonnière de sa résidence principale.

Grâce aux revenus issus de la location, il pourra agrandir son patrimoine immobilier personnel afin de percevoir des revenus locatifs réguliers pendant une durée considérée. Cela paraît simple, mais un tel investissement nécessite un budget conséquent. Il faut en effet disposer d’un capital minimum de 250 000 € (hors frais de notaire, taxes foncières, frais HOA, assurance habitation, etc.) pour matérialiser ce genre de projet. Dans tous les cas, il est important d’avoir recours à un crédit immobilier.

Primo-accédant Quèsaco 

Qui peut obtenir un crédit immobilier pour financer l’acquisition d’une résidence principale ?

La plupart des Français sont convaincus que l’acquisition d’une résidence principale n’est pas un investissement rentable. Pourtant, il est parfaitement possible de percevoir un complément de revenu et d’en tirer profit avec ce type de placement. Le seul problème c’est que la réalisation d’un tel projet exige un investissement personnel important de la part de l’acquéreur (futur propriétaire).

C’est pourquoi il est indispensable de demander un prêt immobilier à son banquier pour financer l’achat d’une résidence principale surtout s’il s’agit d’une première acquisition. Dans tous les cas, la plupart des établissements de crédit accordent un prêt immobilier aux primo-accedant si le projet d’investissement est bien solide et cohérent. Bien entendu, les organismes prêteurs commencent toujours par évaluer la capacité d’endettement de leurs clients avant d’accepter leur requête. Celui-ci ne devrait pas être supérieur à 33 % des revenus du demandeur.

Les différentes aides financières possibles pour les primo-accédant

Avant de solliciter un crédit immobilier à la banque, il est opportun de définir son profil d’investisseur, car tout le monde ne peut pas devenir le propriétaire d’une maison principale sans apport. Une fois que cela a été fait, l’acquéreur peut chercher des aides pour financer son projet immobilier.

Ceux qui sont déjà propriétaires d’une résidence principale ou secondaire n’auront pas besoin de se tourner vers cette solution d’investissement. En effet, il suffit de vendre ses anciens logements pour en acheter de nouveaux, c’est simple comme dire bonjour ! Par contre, les primo-accédant doivent trouver des dispositifs d’aide (crédits subventionnés) pour réaliser leur rêve.

L’acquéreur peut par exemple opter pour le prêt à taux zéro (PTZ), prêt à l’accession sociale (PAS), l’APL (aide personnalisée au logement) ou le prêt épargne logement (PEL). Les organismes prêteurs peuvent accorder un prêt sans intérêt à leurs clients sous certaines conditions. En général, les propriétaires d’une résidence principale ou d’un logement neuf ou rénové sont exclus de la liste.

Pour en savoir plus, visitez : http://www.achat-appartement.xyz

Vous avez aimé cet article ? Suivez nous sur les réseaux sociaux ! Facebooktwitterrss